الرئيسية

مقالات تخص أنشطة الجمعية و كل ما يتعلق بها

خاص بالمهرجان

International festival of documentary film

أخبار سينمائية

قسم يهتم بجديد السينما على المستوى الوطني والدولي.

أبحاث و دراسات

قسم خاص بنشر الأبحاث و الدراسات المتعلقة بالفن السابع

مقالات فكرية و نقدية

مناقشات و أفكار للنهوض بالفن السينمائي

ملتميديا المهرجان

صور و فيديوهات المهرجان

LE 1er FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DOCUMENTAIRE A KHOURIBGA

maroc carte1

 

 

 

 

Dr Bouchaib El Messaoudi/ AFIFDOK

Un festival de film documentaire à Khouribga est un événement important pour les organisateurs et pour la ville de Khouribga.carte_marocKga

 

 Les organisateurs : quelques personnes qui aiment le cinéma et par dessus tout aiment Khouribga. C’est un ensemble de scientifiques, d’intellectuels, de critiques sérieux qui veulent faire progresser et avancer la cours des  choses à Khouribga.

carte Kga details 

 

Khouribga, ville minière, grand support économique du Maroc et « capitale » de Chaouia-Ourdigha est une ville ancienne. Cette ville connue pour ses gisements de phosphate a été habitée par des étrangers en particulier par des français qui ont laissé beaucoup de traces. Cette ville a connu plusieurs événements culturels, artistiques et scientifiques. Elle abrite depuis les années 20 des générations d’intellectuels dans différents domaines comme le cinéma, le ciné-club khouribgais est parmi les plus anciens ciné-club du Maroc si ce n’est le premier, comme le théâtre, d’ailleurs il existe des troupes théâtrales anciennes qui a donner naissance à d’imminents acteurs dans le théâtre et dans le cinéma, et dans d’autres domaines : tel que des  écrivains, peintres, critiques, ingénieurs, architectes et universitaires.

fantazia Kgaplateau Kga1plateau Kga

                                                   

L’idée du film documentaire et d’un festival s’occupant de ce film documentaire est née et germait dans la  tête de notre ami Habib Nasry. Le Dr Habib Nasry a fait appel à quelques personnes qui aiment le cinéma et en particulier le documentaire pour former l’association du festival  international du film documentaire à Khouribga. L’association est née. Elle a travaillé dure pour faire connaître le bébé avant sa naissance. Et le résultat est là, le festival est connu au Maroc et à l’étranger.

Le festival a reçu l’approbation de plusieurs personnes et personnalités au niveau régional, national, et international. Il a reçu l’aide de l’INDH (initiative nationale de développement humain) en la personne du gouverneur de la province de Khouribga. Il a reçu l’aide du conseil municipal de Khouribga et du CCM (centre cinématographique marocaine).Province de Khouribga cigle

ccmlogo provin           

L’annonce du premier festival international du film documentaire est faite pour les 1, 2 et 3 octobre 2009, avec compétition des films documentaires, colloque, ateliers, exposition  de peintures, photos et livres. Celle-ci est précédée par une compétition pour l’affiche de ce premier festival.

                                                                                  Dr Bouchaib El Messaoudi/ AFIFDOK

Quelques définitions :      

Le film documentaire : Le film documentaire est une catégorie dans le domaine cinématographique, qui se fixe pour but théorique de produire la représentation d’une réalité, sans intervenir sur son déroulement, une réalité qui en est donc indépendante. Il s’oppose donc à la fiction, qui s’autorise de créer la réalité même qu’elle représente par le biais, le plus souvent, d’une narration qui agit pour en produire l’illusion. La fiction, pour produire cet effet de réel s’appuie donc, entre autres choses, sur une histoire ou un scénario et une mise en scène. Par analogie avec la littérature, le documentaire serait à la fiction ce que l’essai est au roman.

Le documentaire se distingue aussi du reportage. Il est parfois très difficile de faire la distinction entre un reportage et un documentaire. Il faut donc juger les œuvres dans leur globalité, sur un ensemble de critères. Par exemple:

  • les intentions de l’auteur, le synopsis
  • la longueur
  • le cadre
  • la sophistication du montage
  • l’habillage sonore et musical
  • les techniques utilisées
  • le langage
  • le temps
  • l’utilisation d’acteurs
  • les reconstitutions, les mises en scènes
  • l’originalité, la rareté

 

Une autre manière de distinguer le documentaire du reportage pourrait être de dire que pour le premier, l’auteur appelle la réalité à soi, tandis que pour le second, c’est l’inverse.

 

La fiction : Une fiction est une histoire basée sur des faits imaginaires plutôt que sur des faits réels. Une œuvre de fiction peut être orale ou écrite, du domaine de la littérature, du cinéma, du théâtre ou de la radio.

L’effet de réel : L’effet de réel désigne un élément d’un texte littéraire dont la fonction est de donner au lecteur l’impression que le texte décrit le monde réel. L’effet de réel a été nommé et théorisé par Roland Barthes dans un court article de 1968[], à une époque où l’analyse structurale du récit connaissait son apogée. Le concept d’effet de réel permet de justifier la présence d’éléments descriptifs qui semblent dénués de valeur fonctionnelle, telle cette mention d’un baromètre dans ce passage de Flaubert : « un vieux piano supportait, sous un baromètre, un tas pyramidal de boîtes et de cartons[] ». Elle ne semble rien apporter au récit, elle n’a aucune fonction dans l’intrigue, n’est pas un indice sur la position sociale ou la nature psychologique des personnages… Selon Barthes, l’effet de réel n’a pas d’autre fonction que d’affirmer la contiguïté entre le texte et le monde réel concret, celui-ci étant perçu comme une référence absolue n’ayant besoin d’aucune justification. Il s’agirait d’un procédé caractéristique de l’idéologie réaliste moderne, pour laquelle seule la fidélité au monde matériel permet la vraisemblance.

Le scénario : Un scénario est un récit technico-littéraire destiné à être filmé, dessiné dans le cas d’une bande dessinée ou modélisé en 3D dans le cas d’un jeu vidéo ou d’un film d’animation. Il constitue l’une des étapes de la fabrication d’un film, étape importante qui conclut la phase de développement du projet (phase comprenant le travail sur des pitches, synopsis, séquenciers, traitements) et va permettre sa mise en production (pré-production, réalisation, postproduction).

L’écriture scénaristique se démarque de l’écriture littéraire par sa présentation de faits visuels et auditifs, toujours au présent, et se rapproche en cela de l’écriture théâtrale. Un scénario est censé décrire ou suggérer ce qu’on verra et entendra dans un film, ou ce qu’on lira dans une bande dessinée. En plus des dialogues, le scénario contient aussi des descriptifs (les indications visuelles et auditives), que l’on appelle des didascalies.

La mise en scène : La mise en scène est selon la définition d’André Antoine (considéré en France comme le premier metteur en scène) « l’art de dresser sur les planches l’action et les personnages imaginés par l’auteur dramatique ». C’est l’ensemble de toutes les dispositions relatives à l’action, aux mouvements isolés ou concertés des acteurs, aux incidents qui doivent se produire autour d’eux, aux meubles, objets accessoires, etc.

La mise en scène, réglant les moindres détails, a pour effet d’assurer le jeu de chaque acteur et l’harmonie générale de l’exécution. On n’arrive à ce résultat qu’au prix de beaucoup d’habileté et d’expérience, par de nombreuses répétitions et la confiance mutuelle que donne aux acteurs l’habitude de jouer ensemble.

Par extension, une mise en scène est la préparation d’événements coordonnés avant leur accomplissement effectif.

Au sens large, on peut parler de mise en scène pour souligner l’aspect d’un événement qui n’est pas spontané.

L’essai : En littérature, un essai est une œuvre de réflexion débattant d’un sujet donné selon le point de vue de l’auteur. Contrairement à l’étude, l’essai peut être polémique ou partisan. C’est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique, mais il y a également des essais dans d’autres domaines : essais historiques, essais scientifiques, essais politiques, etc.

L’auteur d’un essai est appelé essayiste. Le terme « essai » est dérivé du latin exagium, un poids ou appareil de mesure.

تاريخ النشر: الإثنين, 10 أغسطس, 2009