الرئيسية

مقالات تخص أنشطة الجمعية و كل ما يتعلق بها

خاص بالمهرجان

International festival of documentary film

أخبار سينمائية

قسم يهتم بجديد السينما على المستوى الوطني والدولي.

أبحاث و دراسات

قسم خاص بنشر الأبحاث و الدراسات المتعلقة بالفن السابع

مقالات فكرية و نقدية

مناقشات و أفكار للنهوض بالفن السينمائي

ملتميديا المهرجان

صور و فيديوهات المهرجان

Film transsaharien de Zagora : «Nuits d’Arabie»ouvre le bal

nuits-darabie

 

 

 

Film transsaharien de Zagora : «Nuits d’Arabie» ouvre le bal

 

Le long-métrage «Nuits d’Arabie» de son réalisateur luxembourgeois «Paul Kieffer» ouvre, aujourd’hui mercredi, la sixième édition de la Rencontre Internationale du Film Transsaharien de Zagora (RIFT).

Réalisé en 2007, ce film (1h 50) s’inscrit dans le cadre de la thématique du désert fêtée par le RIFT, rappelant ainsi plusieurs classiques du genre notamment «Lawrence d’Arabie» de David Lean (1962).
Au moment où Georges croit vivre le grand amour, Yamina, sa bien aimée, disparaît et il part à sa recherche, ce qui n’est qu’un prétexte au réalisateur pour passer de fabuleuses images naturelles tournées en numérique et en décors naturels par Jean-Louis Sonzogni.
Né en 1957, Paul Kieffer qui est présent en cette édition, a tourné son film au Luxembourg (Bonnevoie) et au désert d’Algérie à Tabelbala, où l’histoire atteindra ses phases les plus aventurières et les plus attirantes aussi.
Le programme de cette édition, organisée par l’association Zagora pour le film transsaharien, entend mettre au devant de la scène les films ayant fait du désert et du Sahara, une thématique et un créneau à valoriser et à promouvoir.
Le public sera ainsi au rendez-vous avec plusieurs films représentant l’Algérie, la Tunisie, le Koweït, le Tchad, la Palestine, le Luxembourg, la Chine, les Etats-Unis et l’Australie, et le Maroc.
Que ce soit dans la salle du complexe culturel ou en plein air, les cinéphiles visionneront une dizaine de films tels que les long-métrages koweïtien, «Le désert des Amazighs», palestinien «Ce qui vous reste», tunisien «Un si beau voyage» et tchadien «N’djamena City».
Les participants à cette édition débattront de la thématique du désert, dans le cadre d’un colloque sur «L’enseignement, l’apprentissage de la culture de l’image et développement des ressources humaines».
Animé par Taha Adnan, poète marocain, cette rencontre sera l’occasion de réunir plusieurs intelectuels et critiques de cinéma dont Ahmed Fertat et Mohamed Arious, critiques marocains
Les organisateurs ont également prévu des ateliers d’initiation aux métiers du cinéma, à la faveur des lycéens de la ville.
Au programme de cette édition figure également une autre table ronde autour du thème «Le cinéma des migrants maghrébins en Europe entre la spécificité, la transnationalité et l’universalité».

 

http://www.albayane.ma 18/06/09

 

تاريخ النشر: الجمعة, 19 يونيو, 2009