الرئيسية

مقالات تخص أنشطة الجمعية و كل ما يتعلق بها

خاص بالمهرجان

International festival of documentary film

أخبار سينمائية

قسم يهتم بجديد السينما على المستوى الوطني والدولي.

أبحاث و دراسات

قسم خاص بنشر الأبحاث و الدراسات المتعلقة بالفن السابع

مقالات فكرية و نقدية

مناقشات و أفكار للنهوض بالفن السينمائي

ملتميديا المهرجان

صور و فيديوهات المهرجان

9ème édition du Festival International du Film de Marrakech

Marrakech09-PremiereAnn

 

 

15 films en lice à la 9 édition du Festival international du film de Marrakech

 

La 9-ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) se tiendra du 4 au 12 décembre prochain, avec 15 films en compétition, dont 8 premières œuvres, représentant 15 nationalités différentes, a annoncé la Fondation du FIFM.

 

Les premières œuvres sont Heliopolis de Ahmad Abdallah (Egypte), Leo’s Room (El cuarto De Leo) d’Enrique Buchichio (Uruguay), Love & Rage de Morten Giese (Danemark), My Daughter de Charlotte Lim (Malaisie), Northless (Norteado) de Rigoberto Perezcano (Mexique), Nothing Personal de Urszula Antoniak (Pays-Bas), Qu’un Seul tienne et les autres suivront (Silent Voices) de Léa Fehner (France) et True Noon de Nosir Saidov (Tadjikistan), précise la Fondation dans un communiqué.

Sont également en lice lors de la 9-ème édition du FIFM, “Io Sono L’amore (I’m Love)” de Luca Guadagnino (Italie), Les Barons de Nabil Ben Yadir (Belgique), The Man Who Sold the World de Swel et Imad Noury (Maroc), Woman Without Piano de Javier Rebollo (Espagne), Symbol de Matsumoto Hitoshi (Japon) et Tokyo Taxi de KIM Tai-sik (Corée du Sud) et The Good Heart de Dagur Kari (USA).

“Nous avons cherché, dans nos voyages, des auteurs manifestant le désir d’ancrer leurs récits dans la réalité d’un monde où s’offre la possibilité d’une transcendance, d’un changement, permettant aux spectateurs le plaisir de l’espoir”, indique la Fondation du FIFM.

 

FIFM 2009 : Le Jury

 

Dans la lignée des grands metteurs en scène qui ont présidé les jurés du Festival, ABBAS KIAROSTAMI, réalisateur, scénariste et producteur iranien, qui a notamment été récompensé par une Palme d’Or pour « Le Goût de la Cerise », sera le Président du Jury de la neuvième édition du Festival International du Film de Marrakech.

abbas kiarostami

 

ABBAS KIAROSTAMI

 

Né en Iran en 1940, Abbas Kiarostami suit des études artistiques à l’Université de Téhéran tout en réalisant des génériques de films de fiction et des annonces publicitaires.

En 1969, il fonde en Iran le Département Cinéma de l’Institut pour le Développement Intellectuel des Enfants et des Jeunes Adultes. Ce département produit de nombreux films iraniens réalisés par des cinéastes comme Amir Naderi, Bahram Beysaï, Dariush Mehrjui, Ebrahim Forouzesh et Sohrab Shahid Saless. Abbas Kiarostami réalise aussi des courts métrages, dont le remarqué « Bread and Alley ».

En 1974, il signe son premier long métrage, « Le passager », qui aborde l’un de ses thèmes de prédilection : l’enfance. Il réalise ensuite « Le rapport » (1977) et le documentaire « Les élèves du cours préparatoire » (1984), puis les films « Où est la maison de mon ami ? » (1987) et « Et la vie continue… » (1991). Il est récompensé lors du Festival de Cannes 1992 pour l’ensemble de sa carrière et reçoit le Prix Roberto Rossellini.

Abbas Kiarostami réalise ensuite « Au travers des oliviers » (1994) et « Le goût de la cerise » (1996), qui obtient la Palme d’Or au Festival de Cannes 1997. Cette même année, l’Unesco lui décerne la médaille Fellini. Deux ans plus tard, son septième long métrage, « Le vent nous emportera », obtient le Grand Prix Spécial du Jury au Festival de Venise. Abbas Kiarostami est également l’auteur du recueil de poèmes « Walking With The Wind », paru en 2002.

Considéré comme l’un des grands auteurs et créateurs du septième art, le Ministère de la Culture Français l’élève au rang de d’Officier des Arts et Lettres en janvier 2003. Il vient de diriger Juliette Binoche dans « Copie conforme », son neuvième long métrage de fiction.

FILMOGRAPHIE
1974 MOSAFER (Le passager – The Traveler)
1977 GOZARESH (Le rapport – Report)
1987 KHANEH-YE DUST KOJAST? (Où est la maison de mon ami? – Where is the Friend’s Home?)
1992 VA ZENDEGI EDAMEH DARAD (Et la vie continue… – And Life Goes On…)
1994 ZIR-E DERAKHTAN-E ZEYTUN (Au travers des oliviers – Through The Olive Trees)
1996 TAM-E GILAS (Le goût de la cerise – Taste Of Cherry)
1999 BAAD MARA KHAHAD BORD (Le vent nous emportera – The Wind Will Carry Us)
2002 TEN
2005 TICKETS
2008 SHIRIN
2009 COPIE CONFORME

Abbas Kiarostami sera entouré de :
FANNY ARDANT (Actrice, réalisatrice et scénariste française)
ELIA SULEIMAN (Réalisateur, scénariste et producteur palestinien)
ISABELLA FERRARI (Actrice italienne)
CHRISTOPHE HONORE (Réalisateur, scénariste, metteur en scène et écrivain français)
MARISA PAREDES (Actrice espagnole)
MIKE FIGGIS (Réalisateur, scénariste et compositeur britannique)
NANDITA DAS (Actrice, réalisatrice et scénariste indienne)
PABLO TRAPERO (Réalisateur, scénariste et producteur argentin)
LAHCEN ZINOUN (Danseur, chorégraphe et réalisateur marocain)

Lors de la cérémonie de clôture du Festival, le samedi 12 décembre, le jury remettra les prix suivants:

– ETOILE D’OR / GRAND PRIX
– PRIX DU JURY
– PRIX D’INTERPRETATION FEMININIE
– PRIX D’INTERPRETATION MASCULINE

 

LES MASTER CLASS

Après Martin Scorsese en 2007, le Festival International du Film de Marrakech propose une série de Master Class animées par le critique de cinéma français Jean-Pierre Lavoignat.

Le Festival offre ainsi aux étudiants et au public de Marrakech une occasion exceptionnelle de traverser l’écran et de regarder le cinéma dans son processus de fabrication. Rares sont les opportunités de rencontrer et d’entendre des réalisateurs, des directeurs de la photo et des scénaristes parler de leur expérience.

Le réalisateur et scénariste mexicain Alfonso Cuarón, le chef opérateur et réalisateur australien Christopher Doyle, le réalisateur et scénariste américain Jim Jarmusch et le réalisateur et scénariste serbe Emir Kusturica donneront ces master class qui auront lieu dans la Salle des Ambassadeurs du Palais des Congrès.

 

ALFONSO CUARON

Réalisateur, scénariste et producteur mexicain

FILMOGRAPHIE
Réalisateur
1991 SÓLO CON TU PAREJA *
1995 LA PETITE PRINCESSE (A little Princess)
1998 DE GRANDES ESPERANCES (Great expectations)
2001 Y TU MAMÁ TAMBIÉN

Nomination à l’oscar du meilleur scénario original partagé avec Carlos Cuaron
Meilleur scénario au Festival de Venise partagé avec Carlos Cuaron
2004 HARRY POTTER ET LE PRISIONNIER D’AZKABAN
Prix du meilleur film au BAFTA Children’s Award Partagé avec David Heyman, Chris Columbus, Mark Radcliffe
2006 LES FILS DE l’HOMME (Children of men) *
Nomination à l’oscar pour le meilleur montage et pour le meilleur scenario adapté partagé avec Timothy J. Sexton, David Arata, Mark Fergus, Hawk Ostby
PARIS, JE T’AIME (Paris, I Love You) – segment PARC MONCEAU *

Producteur
1991 SÓLO CON TU PAREJA (Only with your partner) de Alfonso Cuarón
2001 Y TU MAMÁ TAMBIÉN de Alfonso Cuarón *
2004 TEMPORADA DE PATOS (Duck season) de Fernando Eimbcke
CRÓNICAS (Chronicles) de Sebastián Cordero
THE ASSASSINATION OF RICHARD NIXON de Niels Mueller
2006 LE LABYRINTHE DE PAN (El Laberinto del fauno) de Guillermo del Toro
2007 AÑO UÑA de Jonás Cuarón
2008 RUDO Y CURSI de Carlos Cuarón
2009 MOTHER AND CHILD de Rodrigo Garcia

* Egalement scénariste

 

CHRISTOPHER DOYLE

Chef opérateur et réalisateur australien

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

Chef opérateur
1983 THAT DAY, ON THE BEACH (Hai Tan De Yi Tian) de Edward Yang
1986 NOIR ET BLANC de Claire Devers
1990 DAYS OF BEING WILD (A Fei Zheng Chuan) de Wong Kar Wai
1994 CHUNGKING EXPRESS (Chung Him Sam Lam) de Wong Kar Wai
LES CENDRES DU TEMPS (Dung Che Sai Duk) de Wong Kar Wai

Prix de la meilleure photographie à la Mostra de Venise
1995 LES ANGES DECHUS (Duo Luo Tian Shi) de Wong Kar Wai

Prix de la meilleure photographie au Hong Kong Film Awards
1996 FENG YUE (Temptress Moon) de Chen Kaige
1997 HAPPY TOGETHER- BUENOS AIRES AFFAIR (Chun Gwong Cha Sit) de Wong Kar Wai
1998 PSYCHO de Gus Van Sant
1999 LIBERTY HEIGHTS de Barry Levinson
2000 IN THE MOOD FOR LOVE (Fa Yeung Nin Wa) de Wong Kar Wai

Prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, décerné par la C.S.T. au Festival de Cannes partagé avec Pin Bing Lee et William Chang
2002 LE CHEMIN DE LA LIBERTE (Rabbit- proof fence) de Phillip Noyce
UN AMERICAIN BIEN TRANQUILLE (The Quiet American) de Phillip Noyce
HERO (Ying Xiong) de Zhang Yimou

Prix de la meilleure photographie au Hong Kong Film Awards
2003 LAST LIFE IN THE UNIVERSE (Ruang Rak Noi Nid Mahasan) de Pen-Ek Ratanaruang

Prix de la meilleure photographie au Thailand National Film Association Awards
GREEN TEA (Lu Cha) de Zhang Yuan
2004 2046 de Wong Kar Wai

Prix de la meilleure photographie au Hong Kong Film Awards
partagé avec Yiu-Fai Lai et Pung-Leung Kwan
3 EXTRÊMES (Sam Gam Yi) – segment DUMPLINGS de Fruit Chan
NOUVELLE CUISINE (Gaau Ji) de Fruit Chan
EROS – segment THE HAND de Wong Kar Wai
2005 PERHAPS LOVE (Ru Guo- Ai) de Peter Chan
LA COMTESSE BLANCHE (The white countess) de James Ivory
2006 VAGUES INVISIBLES (Invisible waves) de Pen-Ek Ratanaruang
LA JEUNE FILLE DE L’EAU (Lady in the water) de M. Night Shyamalan
2007 PARANOID PARK de Gus Van Sant
2008 DOWNLOADING NANCY de Johan Renck
2009 THE LIMITS OF CONTROL de Jim Jarmusch

Réalisateur
1999 SAN TIAO REN (Away with Words)
2006 PARIS, JE T’AIME (Paris, I Love You) – segment PORTE DE CHOISY
2008 IZOLATOR (Warsaw Dark)

 

JIM JARMUSCH

Réalisateur et scénariste américain

FILMOGRAPHIE
1980 PERMANENT VACATION
1984 STRANGER THAN PARADISE

Caméra d’or au Festival de Cannes et prix special du jury au Festival du Film de Sundance pour un film dramatique
1986 DOWN BY LAW
1989 MYSTERY TRAIN

En compétition au Festival de Cannes
1991 NIGHT ON EARTH
1995 DEAD MAN
1999 GHOST DOG, LA VOIE DU SAMOURAÏ (Ghost Dog: the way of the Samurai)

Nomination au César du meilleur film étranger
2003 COFFEE AND CIGARETTES

Palme d’or du meilleur court métrage pour le segment III au Festival de Cannes
2005 BROKEN FLOWERS

Grand prix du jury au Festival de Cannes
2009 THE LIMITS OF CONTROL

 

EMIR KUSTURICA

Réalisateur, scénariste et acteur serbe

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE
Réalisateur

1981 TE SOUVIENS-TU DE DOLLY BELL (Sjecas li se Dolly Bell)) *

Lion d’or de la Première Oeuvre à la Mostra de Venise
1985 PAPA EST EN VOYAGE D’AFFAIRES (Otac na sluzbenom putu)

Palme d’or à l’unanimité au Festival de Cannes
1988 LE TEMPS DES GITANS (Dom za vesanje) *

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
1993 ARIZONA DREAM *

Ours d’argent au Festival de Berlin
1995 UNDERGROUND *

Palme d’or au Festival de Cannes
1998 CHAT NOIR, CHAT BLANC (Crna macka, beli macor) *

Lion d’argent à la Mostra de Venise
2004 LA VIE EST UN MIRACLE ! (Zivot je cudo*)

César du meilleur film de l’Union Européenne
2005 LES ENFANTS INVISIBLES (All the invisible children- segment BLUE GYPSY)
2007 PROMETS-MOI (Zavet) *
* Egalement scénariste

Comédien
1995 UNDERGROUND de Emir Kusturica
2000 LA VEUVE DE SAINT-PIERRE (The Widow of Saint Pierre) de Patrice Leconte
2003 THE GOOD THIEF (L’homme de la riviera) de Neil Jordan

JAGODA U SUPERMARKETU (Strawberries in the Supermarket) de Dusan Milic
2006 VIAGGIO SEGRETO (Secret Journey) de Roberto Andò
2007 HERMANO de Giovanni Robbiano
2009 L’AFFAIRE FAREWELL (Farewell) de Christian Carion

 

 

 

FIFM 2009 : Cinéma pour mal et non voyants

 

La 8ème édition du Festival International du Film de Marrakech, s’est distinguée par la programmation de films dédiés aux cinéphiles mal et non voyants. Des films ont été adaptés à ce public, à travers une toute nouvelle technique au Maroc, celle de « L’audio-description », qui se repose sur la description vocale des séquences de silence dans les films. Les mal et les non voyants peuvent à l’aide d’un casque entendre une situation décrite minutieusement dans un film. Toutefois, l’intégration de films en audio-description est une particularité singulière au Festival International de Film de Marrakech, comparé à l’ensemble des événements cinématographiques arabes et africains. La 8éme édition du Festival International du Film de Marrakech a connu la projection de 8 films en audio-description, produits par la chaîne franco- allemande Arte.

Suite au franc succès qu’à connu le projet du cinéma en audio-description en 2008, le Président de la Fondation, Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a exprimé sa volonté de pérenniser le projet, qui sera un des importants rendez vous du Festival dans les prochaines éditions.

Le Festival International du Film de Marrakech a la volonté d’encourager l’ensemble des professionnels du cinéma à adopter la technique de l’audio-description, notamment la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), les chaînes télévisées et les sociétés de production marocaines. L’avènement de la TNT, est cependant un élément pratique pour élargir la programmation de films pour mal et non voyants, pouvant désormais accéder à la culture cinématographique.

 

Historique : L’audio-description dans la 8ème édition du Festival International du Film de Marrakech

 

La 8ème édition du Festival International du Film de Marrakech a connu la participation de 113 cinéphiles mal et non voyants, qui ont été conviés par la Fondation du FIFM pour assister à plusieurs projections de films en audio-description. Ainsi, tous les moyens humains et logistiques ont été mobilisés pour permettre au public mal et non voyant un festival agréable.
La Fondation du Festival International du Film de Marrakech a nominé en 2008 M. Said Oumassou, kinésithérapeute malvoyant à la tête de ce projet singulier, conjointement avec M. Rachid Sabbahi, animateur radio, comme responsable de communication. Ces deux responsables œuvrent sous la houlette du secrétariat général du festival.
 
L’Organisation Alaouite pour la protection des aveugles a également contribué à ce projet prometteur en offrant le programme des huit films audio-décrits en braille.

Ainsi, deux conférences de presse ont été programmées au FIFM 2008, auxquelles ont été conviés, des professionnels du cinéma, des journalistes, et des cinéphiles non voyants. Des plateaux de télévisions nationales et internationales étaient au rendez vous, notamment, la SNRT, 2M, Canal +, Euronews … Les retombées médiatiques ont été importantes pour cet événement singulier.

 

Films programmés en audio-description

 

 

1er film marocain adapté en audio-description pour les mal et non voyants
 

 

 

Le réalisateur marocain, Mohamed Abderrahmane Tazi a offert gracieusement les droits de son film : « A la recherche du mari de ma femme », pour la Fondation du FIFM, dans le but de l’adapter avec la technique d’audio-description, et en arabe dialectale, aux cinéphiles mal et non voyants marocains. La rédaction des descriptions a été faite au siège de la Fondation du FIFM. 2M partenaire officiel du FIFM a offert ses moyens techniques afin de réussir le premier film marocain en audio-description. La lecture des descriptions du film a emprunté 2 voix des grands animateurs radio, il s’agit de Amina Majlal, et Mohamed Ammora.

 

 

 

Le film « A la recherche du mari de ma femme » sera programmé dans la 9ème édition du Festival International du Film de Marrakech, en présence d’un grand public de cinéphiles voyants et non voyants.

 

 

Opérations de Cataracte
 

 

 

A l’initiative de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid et en partenariat avec la Fondation du FIFM, la Fondation Hassan II d’ophtalmologie et le ministère de la santé, 250 patients en provenance de toute la région de Marrakech Tensift Al Haouz, seront opérés gracieusement de la Cataracte. Ces opérations auront lieu au centre hospitalier universitaire Ibn Tofail, les 7, 8,9 et 10 décembre prochain. Les premiers patients opérés seront conviés à assister à la projection du film marocain audio – décrit « A la recherche du mari de ma femme » de Mohamed Abderrahmane Tazi.

 

 

L’événement phare du FIFM 2009
 

 

 

A l’instar de l’édition 2008 du FIFM, les invités mal et non voyants du Festival, seront entièrement pris en charge par la Fondation afin de leur permettre d’assister à toutes les projections et participer au quotidien du Festival.

 

 

 

5 films an audio descriptions d’éminents cinéastes internationaux seront programmés à la 9ème édition du FIFM, parmi lesquels figure le film marocain « À la recherche mari de ma femme » de Mohamed Abderrahmane Tazi qui sera l’événement phare du FIFM 2009. La projection du film a été programmée pour le jeudi 10 décembre en présence des acteurs principaux du film. La Fondation, initiatrice de ce projet, a fait appel à des cadres non voyants pour l’organisation de cet événement. L’Organisation Alaouite pour la Protection des aveugles offrira comme à son accoutumée, les brochures du programme des films audio – décrits en braille.

Une table ronde sera animée par le compositeur égyptien Ammar El Cherii

 

Exposition de photos prises par des non et malvoyants : « Toucher avec ses yeux, Regarder avec ses mains »

Une exposition de photographie s’étalera au sein de l’avenue du cinéma du FIFM 2009, et réalisée par des personnes en déficiences visuelles (mal et non voyants) marocaines et françaises. Ces personnes ont été amenées à réaliser 12 photographies afin de nous rendre spectateur de leur vision du monde atypique. Les mal et non voyants marocains, ont pris des photos au cœur de la ville de Marrakech.  
Cette exposition s’assigne pour but de permettre aux personnes mal et non voyantes, grâce aux différents supports d’informations connotatifs et dénotatifs, de réaliser le travail du photographe. Le spectateur reproduit dans sa tête une image mentale de la photographie en dépendant de son propre point de vue : « C’est notre manière de regarder qui définie ce que l’on voit ».

Le projet est initié par M. Jérôme Bouquillon, Jeune étudiant en sciences politiques à Paris 8. il se passionne pour la photographie. Dès 2007, il entame une série de photographies sur des espaces vides et esseulés afin de montrer l’impact du temps sur la matière et les couleurs. Il continuera ensuite à photographier à travers de nombreux voyages : Etats-Unis, Chine, Pérou … Il cherche maintenant le sens d’une image non perceptuelle, en amenant des personnes atteintes de cécité partielle ou complète à réaliser des photographies, dans le cadre du projet Point de vue : toucher avec ses yeux, regarder avec ses mains.

 

 

 

http://www.festivalmarrakech.info

تاريخ النشر: الخميس, 26 نوفمبر, 2009